Questions & réponses sur nos produits

  • Ultralight

    Ultralight 403

    Pourquoi équiper un canoë ou un kayak d’un moteur ?

    Un moteur sur un kayak ne limite pas vos performances pendant que vous pagayez mais est une aide appréciable par ex. contre le courant, contre le vent ou simplement lorsque les bras fatiguent. L’Ultralight 403 augmente sensiblement votre autonomie et vous permet de souffler de temps en temps sans perdre de vitesse.


    L’Ultralight est fait pour quels bateaux ?

    L’Ultralight 403 convient aux canoës, aux kayaks et aux bateaux très légers.


    Combien de chevaux a l’Ultralight ?

    L’Ultralight 403 est équivalent à un hors-bord de 1 CV.


    Combien pèse le hors-bord ?

    Le poids total de l’Ultralight 403 est de 7,3 kg avec la batterie.


    Comment se monte l’Ultralight?

    Vous avez 4 possibilités au choix :

    • sur les kayaks Hobie, avec l’eVolve (disponible chez les concessionnaires Hobie),
    • sur les kayaks Grabner, avec le kit de montage de Grabner,
    • sur les kayaks Prijon, avec la fixation de barre Prijon,
    • pour toutes les autres marques, l’Ultralight 403 se fixe sur pratiquement n’importe quel kayak avec la boule de montage fournie avec le moteur.

    Si vous avez un bateau léger avec tableau arrière, nous vous invitons à découvrir nos hors-bord Travel 1003/503 !


    Comment se gouverne l’Ultralight?

    L'Ultralight 403 peut être relié au gouvernail du kayak.

    Pour verrouiller le moteur, placez la goupille de blocage dans la position souhaitée dans le circlip supérieur. Le gouvernail est alors bloqué et vous pouvez diriger votre bateau à la pagaie comme à l’habitude.

    Vous pouvez aussi tirer le hors-bord hors de l’eau avec la corde et l’attacher pendant que vous pagayez et bien sûr lorsque vous naviguez en eau très calme.


    L’Ultralight est-il étanche ?

    Entièrement ! Comme tous les moteurs et toutes les batteries Torqeedo, l’Ultralight 403 est étanche IP 67 ce qui signifie qu’il peut être immergé pendant 30 minutes à 1 mètre de profondeur sans dommage.

    Et si vous chavirez, pas de souci. L’Ultralight 403 est équipé en standard d’un dispositif de sécurité qui coupe automatiquement le moteur.


    Quel type de batterie emploie Torqeedo sur l’Ultralight ?

    Torqeedo utilise exclusivement des batteries au lithium. La batterie intégrée a une capacité de 320 Wh, soit 11 Ah pour une tension de 29,6 V.


    Quelle distance peut-on parcourir avec une charge de batterie ?

    L’autonomie dépend généralement d’un certain nombre de facteurs dont la vitesse et le type de bateau. A bas régime (4,2 km/h), vous pouvez parcourir jusqu’à 42 km ou naviguer pendant 10 heures avec une charge de batterie. A 6,2 km/h, vous naviguez 4 bonnes heures et à plein régime 48 minutes.


    Comment sait-on jusqu’où on peut aller avec une charge de batterie ?

    Un ordinateur de bord intégré avec GPS affiche en permanence toutes les informations importantes sur l’écran de la manette de commande à distance : distance restante, vitesse fond, état de charge de la batterie et puissance au moteur. Si vous réduisez la vitesse, vous augmentez automatiquement votre autonomie.


    Pourquoi embarquer une deuxième batterie ?

    La batterie est très légère. Ses 2,9 kg pèsent trois fois rien dans le bateau, mais doublent l’autonomie du moteur.


    Comment recharge-t-on la batterie et combien cela prend-il de temps ?

    La batterie complètement déchargée se recharge en 12 h environ avec le chargeur fourni avec le moteur ou en 4 heures avec le chargeur rapide Torqeedo pour Ultralight 403. Avec notre chargeur solaire de 45 W proposé en option, vous pouvez aussi la recharger au soleil, même sur l’eau. Branchez & chargez, le tour est joué.


    Peut-on alimenter les moteurs Ultralight directement depuis un panneau solaire ?

    Oui. Le chargeur solaire de 45 W permet de recharger les batteries de l’Ultralight simplement et n’importe où à partir d’une source d’énergie naturelle même sur l’eau et à plein régime, et de naviguer avec une puissance au moteur de 45 watts sans décharger la batterie. Plus la puissance au moteur est élevée, plus la charge de la batterie diminue. Avec le chargeur solaire, vous pouvez même naviguer à bas régime avec une batterie vide.

    Attention ! Ne branchez jamais d’autres panneaux solaires sur l’Ultralight.


    Quelle est la durée de vie de la batterie?

    La durée de vie d'une batterie au lithium ne dépend pratiquement pas du nombre de cycles de charge/décharge. Ces batteries n’ont pas d’effet mémoire, c. à d. que vous pouvez les recharger complètement après chaque sortie indépendamment de l’état de charge indiqué sur l'écran.

    Généralement parlant, la perte de capacité annuelle d’une batterie au lithium est de l’ordre de 4 %, mais ce processus s’accélère si vous exposez la batterie complètement chargée à une forte chaleur pendant une période prolongée.

    Notre conseil : vous pouvez utiliser la batterie sans problème par forte chaleur, mais ne la laissez pas au soleil lorsque vous ne vous en servez pas et rangez-la dans un endroit frais. Faites-la faire réviser dans un centre de maintenance Torqeedo au bout de 8 ans à compter de la date de fabrication.


    La batterie de l’Ultralight se coupe-t-elle automatiquement ?

    Oui, les batteries de l’Ultralight 403 se coupent automatiquement et se mettent en veille profonde.


    Existe-t-il une plaque anti-cavitation pour l’Ultralight ?

    Non, une plaque anti-cavitation n’est pas prévue.


    Quels accessoires propose Torqeedo pour l’Ultralight ?

    L’appli TorqTrac transfère les informations du moteur et de la batterie sur votre Smartphone ou votre tablette sur une image claire avec visualisation de la distance restante sur carte, prise en compte des points de cheminement, compteur journalier et économètre, etc., etc. Le tout par simple connexion Bluetooth.

    Le transmetteur nécessaire pour l’application TorqTrac est disponible chez votre revendeur Torqeedo.


    Et la maintenance ?

    Minime du fait de la conception de l’Ultralight 403. Bien entendu, il n’y a pas de vidange d’huile.

    Par principe, sortez toujours le moteur de l’eau à l’aide du système de relevage après l’utilisation.

    Nous recommandons de rincer tous les composants à l’eau propre après usage en eau salée ou saumâtre.

    Ne rangez le moteur dans son sac de transport étanche que lorsqu’il est bien sec (en cas de stockage prolongé, ne fermez pas le sac hermétiquement).

    Une fois par mois, pulvérisez un spray de contact sur tous les contacts électroniques. Vérifiez l’état des câbles de temps en temps.

    Vérifiez que les paliers du joint de cardan et du tube d’arbre sont propres.

    Pour nettoyer le moteur, vous pouvez utiliser tous les produits de nettoyage pour plastique conformément aux prescriptions du fabricant. Les sprays pour cockpit vendus dans le commerce et utilisés dans le secteur automobile, donnent de bons résultats sur les surfaces en plastique de l’Ultralight.

    Rechargez la batterie après utilisation si son taux de charge est inférieur à 50 %. Taux de charge conseillé pour le stockage : 50 % minimum pour un stockage d’une durée de 6 mois maximum et 100 % au-delà de 6 mois. Si vous stockez la batterie pendant plus d’un an, pensez à vérifier son taux de charge au moins une fois par an.

    Remplacez le joint d’arbre au bout de 5 ans de service. Pour ceci, merci de bien vouloir vous adresser à un centre de maintenance agréé.


    Combien de temps les moteurs sont-ils garantis ?

    La garantie est de 2 ans à compter de la date d’achat.

    Veuillez conserver soigneusement votre preuve d'achat. En cas de réclamation en cours de garantie, nous vous demanderons la facture originale avec la date d'achat.

  • Travel

    Travel 1003/503

    Pour quels bateaux recommandez-vous le Travel ?

    Le Travel 1003 pousse annexes, dériveurs et voiliers jusqu'à 1,5 t. Nous recommandons le Travel 503 pour les bateaux pneumatiques, les petits bateaux et les voiliers jusqu’à 750 kg.


    Quels sont les avantages du Travel 1003 par rapport à un hors-bord à essence ?

    Avec sa batterie lithium intégrée, le Travel 1003 équivalent à un moteur thermique de 3 CV, bat tous les concurrents de sa catégorie grâce à son rendement et à son autonomie supérieurs à ceux des moteurs à combustion comparables, mais aussi parce qu’il est plus silencieux, plus léger, plus confortable et plus écologique. De plus, ses coûts totaux d’exploitation sont beaucoup moins élevés.


    Combien pèse le Travel 1003?

    Sans sa batterie au lithium, le Travel 1003 pèse tout juste 8,9 kilos pour la version (S) à arbre court et 9,5 kg pour la version (L) à arbre long, soit beaucoup moins que les hors-bord à essence de sa catégorie, qui affichent souvent 17 kg et plus sur la balance, sans carburant. Même avec la batterie, il reste un poids léger de 13,4 kg (S) ou respectivement 14 kg (L).


    Le Travel est-il étanche ?

    Entièrement ! Comme tous les moteurs et toutes les batteries Torqeedo, les Travel 1003/503 sont étanches IP 67 ce qui signifie qu’ils peuvent être immergés pendant 30 minutes à 1 mètre de profondeur sans dommage.


    Quelle est la différence entre le Travel 503 et le Travel 1003 ?

    Le Travel 1003 est plus puissant (le 503 est équivalent 1,5 CV  et le 1003 à 3 CV), peut naviguer à une vitesse supérieure (le 503 jusqu’à 4 nœuds et le 1003 jusqu’à 5 nœuds) et sa batterie a une plus grande capacité (320 Wh pour le 503 et 532 Wh pour le 1003). Nous recommandons le 503 pour les bateaux jusqu’à 750 kg. Le Travel 1003 pousse jusqu’à 1,5 tonne. Côté poids et taille, il y a peu de différence entre les modèles 503 et 1003.


    Les modèles 400/401 et 800/801de la première génération de Travel sont-ils compatibles entre eux ?

    • Les modèles 401 et 801 (ou respectivement 400 et 800) ne sont pas entièrement compatibles.
    • Le Travel 400 ne peut être alimenté que par une batterie pour Travel 400.
    • Par contre, vous pouvez utiliser les modèles Travel 401 et Travel 800 avec la batterie du modèle 801.
    • Si vous choisissez une combinaison non compatible, le moteur ne tourne pas, mais rien ne sera endommagé.

    Attention : ne jamais raccorder le chargeur du Travel 801 à une batterie du Travel 401.


    Peut-on brancher une manette de commande à distance sur le Travel 1003/503 ?

    Oui. Il est possible d’utiliser une manette de commande à distance au lieu de la barre franche du Travel. Ceci permet de piloter le hors-bord s’il est difficilement accessible, par exemple lorsqu’il est monté à l’arrière. La manette se visse ou se fixe sur le bateau à l’aide d’une bande scratch (Scotch 3M Dual-Lock). Deux câbles de raccordement, un de 1,5 mètre et un de 5 mètres sont fournis avec la manette de commande à distance (N° d’article 1918-00).

    Lorsque vous pilotez le Travel à distance, vous pouvez fixer la barre en introduisant la goupille de blocage à l’endroit prévu sous la batterie. La tête d’arbre et l’étrier sur le tableau arrière sont alors bloqués et le bateau navigue tout droit.


    Fixation de la barre sur le modèle Travel de Torqeedo Fixation de la barre sur le modèle Travel de Torqeedo

    Peut-on alimenter les modèles Ultralight directement avec un groupe électrogène ?

    Vous pouvez directement alimenter la batterie des modèles Travel depuis un réseau de bord de 12 V (d’un bateau ou d’une voiture) par le biais d’un câble. Les 12 V peuvent bien sûr être fournis par un groupe électrogène. S’il s’agit d’un groupe de 110V/230V, veuillez utiliser le chargeur Torqeedo ou notre chargeur rapide pour les moteurs fabriqués jusqu’en 2014.


    Est-il possible de fixer le Travel sur un bateau sans tableau arrière classique (par ex. sur le côté) ?

    Oui. Vous trouverez les fixations nécessaires dans les magasins spécialisés ou auprès du constructeur du bateau qui vous indiquera un fournisseur.


    Quel type de batterie emploie Torqeedo sur les Travel ?

    Torqeedo utilise exclusivement des batteries au lithium.

    Spécification de la batterie intégrée : la batterie du Travel 1003 a une capacité de 532 Wh correspondant à 18 Ah pour 29,6 V. Celle du Travel 503 est de 320 Wh, soit 11 Ah pour 29,6 V.


    Quelle est la durée de vie de la batterie?

    La durée de vie d'une batterie au lithium ne dépend pratiquement pas du nombre de cycles de charge/décharge. Ces batteries n’ont pas d’effet mémoire, c. à d. que vous pouvez les recharger complètement après chaque sortie indépendamment de l’état de charge indiqué sur l'écran.

    En règle générale, la perte de capacité annuelle d’une batterie au lithium est de l’ordre de 4 %, mais ce processus s’accélère si vous exposez la batterie complètement chargée à une forte chaleur pendant une période prolongée.

    Notre conseil : vous pouvez utiliser la batterie sans problème par forte chaleur, mais ne la laissez pas au soleil lorsque vous ne vous en servez pas et rangez-la dans un endroit frais. Faites-la réviser dans un centre de maintenance Torqeedo au bout de 8 ans à compter de la date de fabrication.


    Comment recharge-t-on la batterie et combien cela prend-il de temps ?

    Modèles jusqu’en 2014 :
    La batterie complètement déchargée du Travel 1003 se recharge en 15 h environ avec le chargeur fourni avec le moteur. Celle du Travel 503 est rechargée en 9 heures.

    Le chargeur rapide de Torqeedo pour Travel recharge la batterie du Travel 1003 en 6 heures et celle du Travel 503 en 4 heures. Vous pouvez aussi la recharger au soleil, même sur l’eau, avec notre chargeur solaire (en option). Branchez & chargez, le tour est joué.

    Modèles à partir de 2015 :
    La batterie complètement déchargée du Travel 1003 se recharge en 7 h environ avec le chargeur fourni avec le moteur. Celle du Travel 503 est rechargée en 5 heures.
    Vous pouvez aussi la recharger au soleil, même sur l’eau, avec notre chargeur solaire de 50 W (en option). Branchez & chargez, le tour est joué


    Existe-t-il un adaptateur pour batteries plomb pour le Travel ?

    Actuellement, non.


    Peut-on raccorder le Travel au réseau de bord ?

    Vous pouvez charger les batteries des deux modèles de Travel via le réseau de bord de 12V, même en cours de route.


    Peut-on alimenter les moteurs directement depuis un panneau solaire ?

    Le chargeur solaire de 45 W permet de recharger les batteries des modèles Travel simplement et n’importe où à partir d’une source d’énergie naturelle, même sur l’eau et à plein régime et de naviguer avec une puissance au moteur de 45 watts sans décharger la batterie. Plus la puissance au moteur est élevée, plus la charge de la batterie diminue. Avec le chargeur solaire, vous pouvez même naviguer à bas régime avec une batterie vide.

    Torqeedo propose aussi un chargeur solaire de 50 W pour recharger les modèles Travel. Plus léger et plus petit, ce chargeur est encore plus maniable que le modèle précédent. Ses cellules solaires haut rendement rechargent non seulement la batterie des Travel, mais aussi tous les consommateurs 12 V embarqués.


    Quelle distance peut-on parcourir avec une charge de batterie ?

    L’autonomie dépend généralement de divers facteurs, comme par exemple la vitesse et le type de bateau.

    A bas régime (1,5 à 2 nœuds), vous pouvez parcourir jusqu’à 20 milles nautiques avec le Travel 1003 ou naviguer pendant 10 heures avec une charge de batterie. Vous pouvez naviguer 3 heures et 20 minutes à une vitesse de 2,5 à 3 nœuds et 35 minutes à plein régime.

    Le Travel 503 tourne pendant 6 heures à bas régime et 40 bonnes minutes à plein régime.


    Comment sait-on jusqu’où on peut aller avec une charge de batterie ?

    L’ordinateur de bord avec GPS intégré affiche en permanence toutes les informations importantes sur l’écran de la barre franche : distance restante, vitesse fond, état de charge de la batterie et puissance au moteur. Si vous réduisez la vitesse, vous augmentez automatiquement votre autonomie exponentiellement en distance et en temps.


    Pouvez-vous donner quelques exemples d’autonomie et de vitesse pour certains types de bateaux ?

    De manière générale, il est difficile de donner des chiffres exacts pour des types de bateaux déterminés, car la vitesse dépend fortement de plusieurs facteurs comme le courant, le vent, le nombre de personnes à bord, etc.

    Exemples pour le Travel 1003 :

    • Tonic 23, 2,2 t : Vmax 3,9 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 10 milles
    • H-Boot, 1,8 t : Vmax 4,2 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 9 milles
    • VA18, 1,1 t : Vmax 3,7 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 11 milles

    Exemples pour le Travel 503 :

    • Varianta 65, 1,3 t : Vmax 3,2 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 5,8 milles
    • H-Boot, 1,8 t : Vmax 3,4 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 6,2 milles
    • VA18, 1,1 t : Vmax 3,1 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 5,1 milles
    • Zodiac YL 240, 40 kg : Vmax 4,2 nœuds, autonomie pour une puissance de 100 W : 13,3 milles

    Pourquoi embarquer une deuxième batterie ?

    La batterie intégrée des Travel est ultralégère : 4 kg pour le 503 et 4,5 kg pour le Travel 1003. Une batterie de rechange à bord n’est donc pas un gros poids supplémentaire, mais permet de doubler l’autonomie. Et l’échange est l’histoire de quelques gestes.


    Que signifie protection anti-décharge profonde ? Comment fonctionne la protection anti-décharge profonde ?

    Cette fonction de protection met le circuit électronique de la batterie en veille profonde pour qu’il consomme très peu d’énergie. Cependant, il faut aussi vérifier régulièrement la batterie en veille profonde, car le phénomène d’autodécharge dû aux processus chimiques à l’intérieur des cellules, se poursuit. Même si elle se décharge très lentement, il est indispensable de la recharger régulièrement.


    Les batteries des Travel se coupent-elles automatiquement ?

    Oui, les batteries de l’Ultralight 403 se coupent automatiquement et se mettent en veille profonde.


    Peut-on laisser le chargeur branché sur la batterie pendant le stockage ?

    Du point de vue technique, cela ne pose pas de problème mais ce n’est pas recommandé, car la tension reste très élevée en permanence, ce qui accélère le vieillissement des cellules.


    Peut-on charger la batterie du Travel depuis une batterie de voiture de 12 V ?

    Vous pouvez directement raccorder une batterie de 12 V sur la prise de charge de la batterie du Travel. Les connecteurs coaxiaux et la polarité sont spécifiés dans le manuel d’instruction du Travel 1003.


    Peut-on utiliser le Travel en puits ?

    Les deux modèles de Travel peuvent être montés en puits. Dans ce cas, utilisez le câble d’extension et la manette de commande à distance. Lorsque vous naviguez à la voile, l’hélice peut tourner mais ceci génère des bruits de transmission. La rallonge permet de placer la batterie à 2 mètres du moteur, par ex. dans le coffre arrière. Nous recommandons de toujours sortir le moteur de l’eau après utilisation.

    La rallonge de câble moteur fonctionne pour les modèles Ultralight 403 et Travel 1003/503.


    Quelles longueurs d’arbre propose Torqeedo ?

    Torqeedo propose 2 longueurs d’arbre pour les deux modèles de Travel. L’arbre court a une longueur de 62,5 cm du tableau arrière au milieu de l’hélice, et l’arbre long mesure 75,5 cm.

    Du fait de l’hélice plus grande et de son rendement plus élevé, l’arbre des hors-bord Torqeedo est plus long que sur les moteurs à essence, mais les domaines d’utilisation sont identiques.

    La plupart des bateaux pneumatiques sont dotés d’un arbre court. La majorité des voiliers mais pas tous, loin de là, sont équipés d’un arbre long. En règle générale, la pointe supérieure de l’hélice doit être entre 3 et 5 cm en-dessous du fond de la coque.


    Longueur d’arbre du hors-bord Hors-bord, longueur d’arbre Longueur d’arbre du Travel

    Peut-on raccourcir ou modifier l’arbre ?

    Non. Ceci entraînerait la perte des droits de garantie, mais le commerce spécialisé propose des tableaux arrières emboîtables ou ajustables qui permettent d’adapter la longueur d’arbre. Par ailleurs, nous proposons plusieurs longueurs d’arbre pour chaque Travel.


    Un bateau pneumatique avec un Travel 1003 doit-il être immatriculé en Allemagne ?

    Le Travel 1003 a une puissance de 1 CV. Pour la navigation intérieure, vous n’avez pas besoin de plaque d’immatriculation, mais il existe certaines obligations d’inscription et d’immatriculation (par ex. pour les bateaux de plus de 2,5 mètre de longueur) selon les régions. Le mieux est de vous informer auprès des autorités compétentes (Schifffahrtsamt = Office de la Navigation ou Landratsamt = sous-préfecture).


    Quels accessoires sont disponibles pour le Travel ?

    L’appli TorqTrac transfère les informations du moteur et de la batterie sur votre Smartphone ou votre tablette et indique sur une image claire la distance restante sur une carte, les points de cheminement, le compteur journalier et l’économètre, pour ne citer que quelques fonctions. Le tout par simple connexion Bluetooth.

    Le transmetteur nécessaire pour l’application TorqTrac est disponible chez votre revendeur Torqeedo.


    Et la maintenance ?

    Minime du fait de la conception des hors-bord Torqeedo. Remplacez les joints tous les 5 ans. Bien entendu, il n’y a pas de vidange d’huile.

    Par principe, sortez toujours le moteur de l’eau après utilisation à l’aide du système de relevage.

    Nous recommandons de rincer tous les composants à l’eau propre après usage en eau salée ou saumâtre.

    Laissez sécher le moteur avant de le ranger.

    Vous pouvez nettoyer les surfaces du moteur Travel avec les produits de nettoyage vendus dans le commerce. Pour les surfaces en plastique, vous pouvez utiliser un spray pour cockpit.

    Traitez les contacts tous les 2 mois avec un spray de contact (WD40 ou Liquid Evolution Wet Protect Nautic, par exemple).

    Graissez de temps en temps les filetages des vis de blocage et passez un spray de contact (WD40) sur les parties mobiles de l’étrier sur le tableau arrière.

    Rechargez la batterie après utilisation si son taux de charge est inférieur à 50 %. Taux de charge conseillé pour le stockage : 50 % minimum pour un stockage d’une durée de 6 mois maximum et 100 % au-delà de 6 mois. Si vous stockez la batterie pendant plus d’un an, pensez à vérifier son taux de charge au moins une fois par an.

    Remplacez le joint d’arbre au bout de 5 ans de service. Pour ceci, merci de bien vouloir vous adresser à un centre de maintenance agréé.


    Combien de temps les moteurs sont-ils garantis ?

    La garantie est de 2 ans à compter de la date d’achat.

    Veuillez conserver soigneusement votre preuve d'achat. En cas de réclamation en cours de garantie, nous vous demanderons la facture originale avec la date d'achat.

  • Cruise

    Cruise R/T

    Quels sont les avantages d’un Cruise par comparaison à un hors-bord à essence ?

    Le Cruise 2.0/4.0, équivalent à un moteur thermique de 5 à 8 CV, bat tous les concurrents de sa catégorie grâce à son rendement et à son autonomie supérieurs à ceux des moteurs à combustion comparables, mais aussi parce qu’il est plus silencieux, plus léger, plus confortable et plus écologique.

    De plus, ses coûts totaux d’exploitation sont beaucoup moins élevés.


    Quels sont les différents modèles de Cruise ?

    Les deux modèles, Cruise 2.0 et 4.0, existent en version à barre franche (Cruise T comme « tiller » en anglais) ou avec manette de commande à distance (Cruise R comme « remote throttle »). Le Cruise R convient à la double motorisation avec un bi-moteur Twin Cruise 2.0/4.0.


    Quel Cruise convient à mon bateau ?

    Tous les modèles Cruise conviennent aux bateaux pneumatiques et autres petits bateaux. La poussée du Cruise 2.0 est amplement suffisante pour les dériveurs et les voiliers jusqu’à 3 tonnes. Le Cruise 4.0 quant à lui pousse 4 tonnes sans problème. Au-delà de 4 tonnes, nous recommandons le Twin-Cruise.


    Combien de chevaux a le Cruise ?

    Le Cruise 2.0 est équivalent à un moteur thermique de 5 CV et pousse jusqu’à 3 tonnes, et le Cruise 4.0 équivalent à 8 CV jusqu’à 4 tonnes sans problème.


    Combien pèse le Cruise ?

    • Le modèle à arbre court du Cruise 2.0 T ne pèse que 17,5 kg, et le modèle à arbre long 18,4 kg.
    • Le Cruise 2.0 R à arbre court atteint 16 kg et la version à arbre long 16,9 kg.
    • Le Cruise 4.0 T affiche 18,3 kg ou 19,2 kg sur la balance suivant la longueur d’arbre.
    • Et le Cruise 4.0 R pèse 16,8 kg avec un arbre court et 17,7 kg avec un arbre long.

    Le Cruise est-il étanche ? Et la batterie Power 26-104 ?

    Les deux sont entièrement étanches. Les Cruise 2.0 R/T et 4.0 R/T et la batterie Power 26-104 sont étanches IP 67 comme tous les autres moteurs et batteries Torqeedo, ce qui signifie qu’ils peuvent être immergés pendant 30 minutes à 1 mètre de profondeur sans dommage.


    Quelle tension de batterie faut-il pour le Cruise?

    Le Cruise 2.0 R/T requiert une tension de batterie de 24 V.

    • Si vous voulez une source d’alimentation sûre et puissante, la solution est simple : optez pour une Power 26-104. Poids : 24 kg. Capacité : 2 685 Wh.
    • Vous pouvez aussi alimenter le Cruise 2.0 avec au moins 2 batteries plomb-gel ou AGM. Poids : 120 kg env. Capacité : 180 Ah minimum.
    • Les batteries plomb-gel ou AGM ne délivrent pas de courants de forte intensité. Il faut donc prévoir un parc de batteries assez important pour avoir une réserve suffisante.

    Le Cruise 4.0 R/T requiert une tension de batterie de 48 V.

    • Nous recommandons deux Power 26-104.
    • Poids du parc de batteries : un peu moins de 50 kg.
    • Autre solution : au moins 4 batteries plomb-gel ou AGM (d’une capacité de 180 Ah minimum). Poids du parc de batteries plomb-gel ou AGM : 240 kg environ.

    Le Twin Cruise 2.0 R requiert une tension de batterie de 2 x 24 V (24 V pour chaque moteur), Nous recommandons deux Power 26-104
    (1 par hors-bord).

    • Poids du parc de batteries : un peu moins de 50 kg.
    • Sinon, le Twin Cruise 2.0 R nécessite au moins 4 plomb-gel ou AGM (capacité de 180 Ah minimum).
    • Poids du parc de batteries plomb-gel ou AGM : 240 kg env.

    Le Twin Cruise 4.0 R requiert une tension de batterie de 2 x 48 V (48 V pour chaque moteur), Nous recommandons quatre Power 26-104
    (2 par hors-bord).

    • Poids du parc de batteries : moins de 100 kg.
    • Autre possibilité : au moins 8 batteries plomb-gel ou AGM.
    • Poids du parc de batteries plomb-gel ou AGM : 480 kg.

    De quels facteurs dépend l’autonomie ?

    De manière générale, l’autonomie dépend de la capacité de la batterie et de la résistance aux courants de forte intensité. Mais le type de bateau, le poids à bord, le courant, le vent etc. jouent aussi un rôle.

    Le Cruise 4.0 équipé de deux batteries Power 26-104 parcourt 54 km à bas régime et marche pendant 10 heures et 45 minutes. A plein régime, son autonomie est encore de 1 heure et 10 minutes.

    L’autonomie du Cruise 2.0 alimenté par une Power 26-104 sont du même ordre de grandeur.

    Si vous réduisez la vitesse, vous augmentez automatiquement votre autonomie exponentiellement en distance et en temps.


    Comment sait-on jusqu’où on peut aller avec une charge de batterie ?

    L’ordinateur de bord intégré dans la manette de commande à distance sur le Cruise R et dans la barre franche sur le Cruise T analyse et combine les informations du moteur, des batteries et du GPS et indique la distance restante, la vitesse fond, l’état de charge et la puissance au moteur. La consommation du moteur et les vitesses GPS indiquées sont toujours justes.

    Si le Cruise est alimenté par une batterie Power 26-104, les informations de la batterie indiquées sont tout aussi justes, car les deux produits communiquent. Pratique, non ?

    Par contre, si le Cruise est alimenté par un autre type de batterie, l’état de charge et par conséquent, la distance restante affichés, sont estimés à partir des données de la batterie configurées au moment du paramétrage du système à la première installation.


    Peut-on alimenter un moteur 24 V avec une batterie 12 V ?

    Non, il vous faut une tension nominale de 24 Volt que vous obtenez en montant 2 batteries de 12 V en série.


    Peut-on alimenter le Cruise directement depuis un panneau solaire ?

    Non. Il n’est pas possible de relier le Cruise directement à un panneau solaire ou à un groupe électrogène. Un parc de batteries entre les deux est incontournable. Mais si vous alimentez le Cruise avec la Power 26-104 de Torqeedo, vous pouvez utiliser notre régulateur de charge solaire pour recharger la batterie au lithium en toute sécurité avec un module solaire du commerce.


    Peut-on alimenter le Cruise à partir d’un groupe électrogène ?

    Non, il n’est pas possible de relier le Cruise directement à un groupe électrogène. Un parc de batteries entre les deux est incontournable. Mais vous pouvez recharger la Power 26-104 à partir d’un groupe électrogène si vous montez le chargeur Torqeedo de 350 W ou 1200 W entre les deux.


    Y-a-t-il différentes longueurs d’arbre ?

    • Il existe 2 longueurs d’arbre pour les Cruise 2.0 et 4.0 R/T. L’arbre court a une longueur de 62,5 cm du tableau arrière au milieu de l’hélice, et l’arbre long mesure 75,5 cm.
    • Du fait de l’hélice plus grande et de son rendement plus élevé, l’arbre des hors-bord Torqeedo est plus long que sur les moteurs à essence, mais les domaines d’utilisation sont identiques.
    • La plupart des bateaux de pêche et des dériveurs sont dotés d’un arbre court. La majorité des voiliers mais pas tous, loin de là, sont équipés d’un arbre long.
    • En règle générale, la pointe supérieure de l’hélice doit être entre 3 et 5 cm en-dessous du fond de la coque.
    Longueur d’arbre du hors-bord Hors-bord, longueur d’arbre Longueur d’arbre du Cruise Torqeedo

    Pourquoi les Cruise 2.0 et 4.0 ont-il des puissances différentes avec la même hélice et au même régime ?

    A cause de leur couple différent.


    Pourquoi la poussée indiquée pour les Cruise 2.0 et 4.0 est-elle différente pour le même régime et la même hélice ?

    A cause de leur couple différent.


    Existe-t-il une plaque anti-cavitation pour les Cruise R/T ?

    Non, une plaque anti-cavitation n’est pas prévue actuellement, mais le commerce spécialisé propose des plaques anti-cavitation pouvant être montées à posteriori.


    A combien estimez-vous la puissance dissipée dans les câbles ?

    Les connecteurs et les faisceaux de câbles Torqeedo doivent supporter des courants de crête de plus de 80 ampères. Par exemple pour le Cruise 2.0, la puissance au moteur de 2 000 W et la tension de 24 V conduisent à un courant d’environ 83 ampères. C’est pourquoi Torqeedo utilise des connecteurs et des câbles de 25 mm² de section. La puissance dissipée dans un câble de cinq mètres de longueur entre le moteur et la batterie est de 17 W, soit 0,8 pour cent de la puissance totale et 3,4 W par mètre de câble pour le Cruise 2.0. La minimisation des pertes de puissance assure un plus haut rendement de l’ensemble du système et offre une plus grande sécurité, car plus les pertes sont élevées, plus le risque de surchauffe locale augmente.

    Voir tableau au chapitre « Technique » sur ce site.


    Peut-on doter un ancien Cruise 2.0 d’une manette de commande à distance ?

    Ceci n’est malheureusement pas possible.


    Peut-on doter un Cruise 2.0 de la génération actuelle d’une manette de commande à distance ?

    Le Cruise T peut être piloté avec une manette de commande à distance mais ce modèle n’a pas de prise pour télécommande.


    Peut-on doter un Cruise R d’une barre franche ?

    Non. Si vous voulez un Cruise à barre franche, choisissez le modèle Cruise T à barre franche intégrée. Le montage d’une barre franche à posteriori n’est malheureusement pas possible.


    Quels accessoires sont disponibles pour le Cruise ?

    L’appli TorqTrac transfère les informations du moteur et de la batterie sur votre Smartphone ou votre tablette et indique sur une image claire la distance restante sur une carte, les points de cheminement, le compteur journalier et l’économètre, pour ne citer que quelques fonctions. Le tout par simple connexion Bluetooth.

    Le transmetteur nécessaire pour l’application TorqTrac est disponible chez votre revendeur Torqeedo.


    Et la maintenance ?

    La maintenance des moteurs Cruise est réduite, voire minime. Voir tableau des opérations de maintenance dans le manuel d’instructions des hors-bord.

    Par principe, sortez toujours le ou les moteurs de l’eau à l’aide du système de relevage.

    Nous recommandons de rincer tous les composants à l’eau propre après usage en eau salée ou saumâtre.

    Laissez sécher le(s) moteur(s) avant de le(s) ranger.

    Graissez de temps en temps les filetages des vis de blocage et passez un spray de contact (WD40) sur les parties mobiles de l’étrier sur le tableau arrière.

    Vérifiez régulièrement les contacts des faisceaux de câbles et des connecteurs de données.

    Nous recommandons par ailleurs de lubrifier la zone entre le levier et le boîtier de la manette de commande à distance de temps en temps (par ex. avec le lubrifiant WD40 ou Wetprotect) pour garantir un bon fonctionnement.

    Pour nettoyer le moteur, vous pouvez utiliser tous les produits de nettoyage pour plastique conformément aux prescriptions du fabricant. Les sprays pour cockpit vendus dans le commerce et utilisés dans le secteur automobile, donnent de bons résultats sur les surfaces en plastique du Cruise.


    Quels sont les intervalles de maintenance du Cruise ?

    • Cruise R/T, jusqu’à l’année de fabrication 2014 : tous les 2 ans ou au bout de 300 heures de fonctionnement suivant ce qui est atteint en premier.
    • Cruise R/T, à partir de l’année de fabrication 2015 : tous les 5 ans ou au bout de 700 heures de fonctionnement suivant ce qui est atteint en premier.

    Combien de temps les moteurs sont-ils garantis ?

    Le Cruise est garanti 2 ans à partir de la date d'achat.

    Veuillez conserver soigneusement votre preuve d'achat. En cas de réclamation en cours de garantie, nous vous demanderons la facture originale avec la date d'achat.

  • Batteries / Accumulateurs

    Batteries / Accumulateurs

    A quoi faut-il veiller lorsqu’on stocke la batterie du Travel et de l’Ultralight (température et état de charge) ?

    Règles à respecter pour un stockage prolongé des batteries :

    • Si vous souhaitez stocker la batterie pendant une période prolongée, son taux de charge doit être de 20 à 40 %. Vérifiez régulièrement si la tension est supérieure à 21 V afin d’éviter une décharge totale.
    • Si vous stockez la batterie pendant plusieurs années, contrôlez son état de charge et la recharger au moins une fois par an pour éviter qu’elle se décharge complètement.

    Attention ! Règles spéciales pour le Travel 801 : la batterie doit être chargée à 100 % pour un stockage de six mois environ. Si vous voulez ranger votre Travel 801 pendant plus de six mois, il faut absolument la recharger tous les six mois.

    Avant de la réutiliser pour la première fois ou après l’avoir stockée pendant plusieurs mois, charger la batterie à 100 % pour étalonner la lecture de l’indicateur de charge (une charge de 99 % ne suffit pas pour l’étalonnage).

    Température de stockage idéale pour un stockage de plus de trois mois : 5 à 15°C (40 à 60°F).


    Peut-on laisser le chargeur branché sur le secteur pendant que l’on soutire une charge des batteries ?

    Oui, sans aucun problème.


    Peut-on utiliser les batteries pour d’autres applications ?

    D’autres applications ne sont pas prévues pour les batteries des modèles Travel et Ultralight. Par contre, la Power 26-104 est utilisable pour un grand nombre de consommateurs.


    Quelle est la puissance absorbée lorsqu’on recharge la batterie au port ?

    La prise est protégée jusqu’à 4 ampères :

    • Puissance absorbée par le chargeur des batteries des Travel 403/503/1003 : 0,2-0,3 A à 230 V
    • Puissance absorbée par le chargeur de la Power 26-104 : 1,6 A à 230 V
    • Puissance absorbée par le chargeur rapide 1200W de la Power 26-104 : 3,5 A à 230 V

    Combien de temps faut-il pour recharger les batteries complètement déchargées ? Quelle est la durée de charge des différentes batteries ?

    • Power 26-104 avec chargeur standard : 12 heures environ.
    • Power 26-104 avec chargeur rapide : 3 heures environ.
    • Travel 503 jusqu’à l’année de fabrication 2014: durée de charge (avec adaptateur secteur) 10 heures environ (320 Wh).
    • Travel 1003 jusqu’à l’année de fabrication 2014: durée de charge (avec adaptateur secteur) 16 heures environ (520 Wh).
    • Pour les modèles fabriqués jusqu’en 2014, nous proposons aussi un chargeur rapide qui charge la batterie du Travel 503 en quatre heures et celle du Travel 1003 en 6 heures environ.

    A partir de l’année de fabrication 2015 :

    • Travel 503 à partir de l’année de fabrication 2015 : durée de charge (avec adaptateur secteur 90 W) 4 heures environ (320 Wh).
    • Travel 1003 à partir de l’année de fabrication 2015 : durée de charge (avec adaptateur secteur 90 W) 6 heures environ (532 Wh).

    Quelle est la durée de vie des batteries en cycles de charge et en perte de capacité ?

    Durée de vie en cycles de charge de la Power 26-104 : 800 cycles pour un taux de décharge de 100 % à 25 °C, ce qui équivaut à une perte de capacité de 25 % env.

    Travel 1003/503 : la batterie li-ion est très peu sensible au nombre de cycles de charge (un cycle = une décharge complète suivie d’une recharge complète). Lorsqu’on a soutiré 500 fois la capacité de la batterie (soit par ex. après 500 décharges à 100 % ou 1000 décharges à 50 % ou encore 2000 décharges à 25 %), la perte de capacité des cellules est d’environ 20 %. Ces chiffres ne sont toutefois valables que dans les conditions normales (surtout en ce qui concerne la température ambiante de 20° C environ).

    Le nombre de cycles de charge ne joue qu’un rôle secondaire pour la capacité de votre batterie. L’essentiel est de ne pas l’exposer en permanence à des températures trop élevées. Par conséquent, rangez-la toujours dans un endroit frais si vous la stockez pendant une période prolongée.


    Faut-il absolument recharger les batteries Torqeedo avec les chargeurs Torqeedo ?

    Oui. Les batteries doivent être impérativement rechargées avec un chargeur contrôlé et homologué par Torqeedo pour des raisons de sécurité. Sinon, la batterie ou le chargeur risque d’être endommagé. L’emploi d’un autre chargeur entraîne la perte des droits de garantie.


    Quels sont les avantages des batteries au lithium ? Pourquoi Torqeedo n’utilise pas de batteries LiPo (lithium-polymère) ?

    La haute densité d’énergie spécifique et la haute résistance aux courants de forte intensité des batteries au lithium jouent un rôle capital pour l’utilisation dans les moteurs de bateaux : d’une part, les batteries sont moins lourdes et prennent moins de place à bord et d’autre part, les systèmes de batteries au lithium empêchent les ruptures de tension bien que les moteurs de bateaux électriques soutirent par moments des courants importants des batteries.

    Autre avantage : les batteries au lithium n’ont pas d’effet mémoire et sont insensibles au nombre de cycles. Contrairement aux batteries au plomb, elles ne perdent pratiquement rien de leur capacité même après plusieurs mois de stockage.

    Outre les performances, la sécurité des batteries au lithium est décisive. A notre avis, cinq facteurs sont essentiels pour garantir la sécurité absolue d’une batterie :

    • une chimie sûre, par ex. LiFePo ou LiNMC. Ces types de batterie sont courants entre temps.
    • une enveloppe sûre de chaque cellule : Torqeedo n’utilise que des cellules dites haute sécurité, composées de cylindres acier soudés avec plusieurs mécanismes de sécurité. Les autres types d'enveloppe, par ex. les cellules sous film soudé (aussi dites « en coffee-bags ») n'offrent pas de protection suffisante contre les courts-circuits internes, d'où une sécurité moindre (à l'exception des cellules à séparateurs céramique qui sont sûres, mais très chères et très rares.)
    • des processus de production propres de haute précision chez le fabricant des cellules.
    • une centrale de gestion (BMS) à sécurité redondante : contrairement aux batteries au plomb, les batteries au lithium requièrent par principe un système de gestion qui équilibre la charge et gère les fonctions de sécurité. Ce système en lui-même peut toutefois représenter un danger pour la batterie si l'un de ses composants électroniques tombe en panne. C’est pourquoi dans les batteries Torqeedo, chaque composant de sécurité a son double pour le cas où le premier serait défectueux. Ce type de sécurité est d'ailleurs obligatoire dans l'industrie automobile, l'aéronautique et le secteur médical.
    • une étanchéité IP67 : l'infiltration d'eau dans une batterie au lithium peut avoir des conséquences graves, comme par ex. la corrosion de la centrale de gestion ou la formation de gaz explosif. Les batteries au lithium pour bateaux doivent donc être absolument étanches.

    Nous n’utilisons pas de batteries lithium-polymère (LiPo), car elles ne satisfont pas à nos critères de sécurité et risqueraient par exemple prendre feu beaucoup plus vite en cas de surchauffe (le lithium en feu est très difficile à éteindre. Le feu ne peut être étouffé qu’avec du sable, par refroidissement ou avec un extincteur spécial).


    Quelles batteries conviennent aux Cruise ?

    En principe, les modèles Cruise R et Cruise T peuvent être alimentés par des batteries plomb-acide, plomb-gel, AGM ou au lithium.
    Nous recommandons l’emploi de la batterie Torqeedo Power 26-104.


    Quelles plages de tension supporte le moteur ?

    Le 2.0 R/T fonctionne avec une tension nominale de 21 à 30 V.
    Le Cruise 4.0 R/T tourne avec une tension nominale de 42 à 59 V.

    Power 26-104

    Que signifie protection anti-décharge profonde ? Comment fonctionne la protection anti-décharge profonde ?

    Lorsque la batterie est coupée, le circuit électronique se met en veille profonde et consomme ainsi très peu d’énergie. On appelle cette fonction « protection anti-décharge profonde ». Cependant, il faut aussi vérifier régulièrement la batterie en veille profonde, car le phénomène d’autodécharge dû aux processus chimiques à l’intérieur des cellules, se poursuit. Même si elle se décharge très lentement, il est indispensable de la recharger régulièrement.


    Est-ce que la Power 26-104 se coupe automatiquement ?

    Non. Jusqu’à présent, la Power 26-104 ne se coupe pas automatiquement parce qu’elle sert éventuellement à alimenter d’autres consommateurs, comme par ex. l’éclairage. Elle ne se coupe automatiquement que si la tension totale baisse en-dessous de 21 V auquel cas la fonction de sécurité intégrée contre la décharge profonde intervient. Il faut alors recharger la batterie le plus vite possible.


    Comment peut-on vérifier l’état de charge de la Power 26-104, par ex. lorsqu’elle est stockée ?

    En raccordant la batterie à un Cruise R/T 2.0/4.0 et en lisant l’état de charge indiqué sur l’écran de la manette de commande à distance ou de la barre franche. La mesure de la tension ne permet pas d’évaluer le taux de charge avec précision, mais suffit pour voir s’il faut recharger la batterie ou non.

    Si vous souhaitez stocker la batterie pendant une période prolongée, son taux de charge doit être de 20 à 40 %. Vérifiez régulièrement si la tension est supérieure à 21 V afin d’éviter une décharge totale. Même si la batterie est protégée contre la décharge profonde, sa charge diminue peu à peu pendant le stockage. Si la tension baisse en-dessous de 14 V env., la détérioration de la batterie est irréversible et on ne peut plus la recharger. La température de stockage idéale se situe entre 5 et 15 °C.


    Comment peut-on voir si la Power 26-104 est en marche ou arrêtée ?

    En mesurant la tension. Si on peut mesurer une tension, elle marche.


    Peut-on laisser le chargeur branché sur la batterie pendant le stockage ?

    Du point de vue technique, cela ne pose pas de problème mais ce n’est pas recommandé, car la tension reste très élevée en permanence, ce qui accélère le vieillissement des cellules.


    Peut-on charger les batteries Power 26-104 directement depuis le groupe électrogène ou avec un chargeur solaire ?

    Nous proposons un régulateur de charge solaire spécialement adapté à la batterie Power 26-104, qui permet de recharger la batterie au lithium en toute sécurité avec un module solaire du commerce. Ne raccordez jamais la Power 26-104 directement à un groupe électrogène. Si vous voulez utiliser un groupe électrogène, utilisez obligatoirement un chargeur Torqeedo 350 W ou 1200 W. Vous pouvez alors recharger la batterie depuis le groupe électrogène. Pour le chargeur, la source qui délivre les 100-240V nécessaires n’a pas d’importance.


    Que se passe-t-il par ex. si la tension d’une cellule est inférieure de 100 watts à la tension d’alimentation du chargeur de la Power 26-104 qui a normalement besoin de 350 watts ?

    Il est impossible de charger la batterie. La source de courant doit délivrer la puissance suffisante pour alimenter le chargeur.

  • Chargeurs solaires

    Chargeurs solaires

    Est-ce que Torqeedo propose aussi des chargeurs solaires ?

    Oui. Il existe 3 chargeurs solaires différents pour les différents types de batteries Torqeedo :

    • Le chargeur solaire de 45 W permet de recharger les batteries des modèles Ultralight 403 ou Travel 1003/503 simplement et n’importe où à partir d’une source d’énergie naturelle, même sur l’eau et à plein régime, et même de naviguer à bas régime avec une batterie vide.
    • Le chargeur solaire de 50 W convient aux deux modèles de Travel. Il est plus léger, plus petit et encore plus maniable que le chargeur solaire de 45 W. Ses cellules solaires haut rendement alimentent non seulement les batteries des Travel, mais aussi tous les autres consommateurs 12 V.
    • Un régulateur de charge solaire spécialement adapté à la Power 26-104, permet par ailleurs de recharger cette dernière en toute sécurité avec un module solaire du commerce.
  • Hélices

    Hélices

    Y-a-t-il des hélices tournant à droite et des hélices tournant à gauche ?

    Toutes nos hélices tournent à droite.


    L’hélice doit être à quelle profondeur sous l’eau ?

    La profondeur d’immersion de l’hélice dans l’eau a des répercussions importantes sur le rendement de son moteur. Les mesures effectuées par Torqeedo ont montré des différences pouvant atteindre 10 % pour le rendement global, 20 % pour l’autonomie et 5 % pour la vitesse maximale, selon la profondeur d’immersion de l’hélice.

    L’influence importante de la profondeur d’immersion de l’hélice s’explique par l’impact du sillage du bateau sur l’hélice. De manière générale, les hélices ont un rendement optimum lorsqu’elles exploitent le sillage du bateau au maximum. La position idéale est différente pour chaque bateau. Normalement, on dit que l’hélice a un très bon rendement lorsqu’elle est le moins profond possible (donc le plus près possible de la surface de l’eau, mais assez profond pour ne pas aspirer d’air). En règle générale, la pointe supérieure de l’hélice doit être entre 3 et 5 cm en-dessous du fond de la coque. Indépendamment de cela, nous recommandons de faire des essais pour trouver la profondeur d’immersion apportant le meilleur rendement. Le plus simple est de déterminer la vitesse maximale pour les différentes profondeurs d’immersion à l’aide de notre ordinateur de bord avec GPS.


    Qu’apporte l’hélice haute vitesse de plus et dans quel cas l’investissement est-il rentable ?

    Torqeedo a développé une hélice haute vitesse-V30/p4000 avec laquelle le Cruise 4.0 en particulier, fait plus facilement déjauger les bateaux légers. Nous avons mesuré des vitesses de 10 à 15 nœuds sur divers bateaux d’essais légers. Logiquement, les moteurs sont alimentés en énergie par des batteries Torqeedo de la série Power pour ne pas augmenter le poids du bateau, mais quelques clients ont également atteint ces vitesses avec des batteries AGM et des moteurs Twin-Cruise 4.0 R.

    L’hélice haute vitesse peut aussi équiper les bateaux nécessitant une poussée plus forte et une puissance moins élevée. Dans ce cas, il faut savoir que le moteur n’atteint éventuellement plus sa puissance maximum, car il tourne au couple limite. Selon notre expérience, la vitesse est plus élevée pour la même puissance qu’avec une hélice standard.

  • Permis bateau

    Permis bateau

    En Allemagne, la réforme annoncée sur les permis de bateaux de plaisance sportive est entré en vigueur le 16 octobre 2012. Depuis, les bateaux de plaisance sportive d’une puissance de 15 CV maximum peuvent être pilotés sans permis en mer « côtière » et en « eaux intérieures ». Conditions et exceptions :

    1. le conducteur du bateau doit être âgé d’au moins 16 ans. Exception en mer « côtière » : dans cette zone, les enfants et les adolescents de moins de 16 ans peuvent encore piloter des bateaux de plaisance sportive d’une puissance à l’arbre de 5 CV maximum. Il n’y a pas de limite d’âge inférieure. L’obligation de surveillance incombe aux parents.

    2. la limite de puissance de 15 CV pour le permis bateau ne s’applique pas au Rhin, aux eaux régies par le Land ni au Lac de Constance sur lesquels le permis reste obligatoire pour les bateaux de plus de 5 CV.

    Cette réglementation n’est applicable qu’en Allemagne. Le texte allemand original de toutes les modifications a été publié au Journal officiel fédéral
    Bundesgesetzblatt N° 47, partie I, page 2102.

  • Généralités

    Généralités

    Est-ce que Torqeedo propose aussi des in-bord ou des moteurs à bride ?

    Depuis la saison 2014, Torqeedo propose son premier in-bord, le « Deep Blue i », équivalent à 40 ou 80 CV selon la version.

    Nous étudions volontiers toute demande sérieuse d’un volume important de moteurs à bride ou à arbre. Pour plus de renseignements, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : info@torqeedo.com.

    Les moteurs Torqeedo résistent-t-ils à l’eau salée ?

    Les hors-bord Torqeedo actuels sont tous protégés contre l’immersion complète (IP 67) et conviennent à la navigation en mer et sur lacs.

    Nous n’utilisons que des matériaux résistants à l’eau salée (par ex. des connecteurs plaqués or) et observons le standard IP 67 qui dit par définition que les moteurs et au demeurant les batteries doivent résister à une immersion d’au moins 30 minutes à 1 mètre de profondeur sans dommage.

    Rincez toujours le moteur après chaque utilisation en eau salée ou saumâtre. Traitez régulièrement les contacts avec un spray de contact (WD40 ou Liquid Evolution Wet Protect Nautic, par exemple). Et pensez à relever ou sortir le moteur hors de l’eau après utilisation.

    Graissez de temps en temps les filetages des vis de blocage et passez un spray de contact (WD40) sur les parties mobiles de l’étrier sur le tableau arrière.

    Peut-on atteindre le double de vitesse avec deux moteurs ? De combien peut-on augmenter la vitesse avec deux moteurs identiques par comparaison à un seul moteur ?

    En principe, si vous utilisez deux moteurs, vous doublez d’abord la poussée, ce qui améliore considérablement les réactions du bateau lors des manœuvres. La double motorisation entraîne bien entendu aussi une augmentation de la vitesse. De combien exactement est difficile à dire dans ce contexte, car cela dépend de la forme du bateau et de nombreux facteurs.

    L’emploi de deux ou de plusieurs moteurs multiplie la puissance, mais pas forcément la vitesse. Le type de bateau, archimédien ou à coque planante, joue un rôle décisif.

    La vitesse de coque est une valeur théorique qui exprime la vitesse maximale d’un bateau en mode archimédien. Elle est approximativement égale à la racine carrée de la longueur de flottaison du bateau en mètres, multipliée par le coefficient 4,5 (pour un résultat exprimé en kilomètre par heure), 1,25 (pour un résultat exprimé en mètres par seconde) ou 2,43 (pour un résultat exprimé en nœuds) :

    Formule de calcul de la vitesse Formule de calcul de la vitesse Formule de calcul de la vitesse

    La vitesse maximale en mode archimédien est donc clairement définie par la longueur.

    En déjaugeage, le bateau dépasse la vitesse de coque. Sur les bateaux à coque planante, cette dernière est étudiée de manière à pouvoir être soulevée hors de l’eau à l’aide d’un moteur puissant pour vaincre la résistance de l’eau. La majeure partie de la masse du bateau se trouve alors au-dessus de la ligne de flottaison. Etant donné que la coque est hors de l’eau, la résistance de la vague d’étrave diminue. Et si on augmente encore la vitesse, l’arrière du bateau commence à glisser sur la vague. Dans ce cas, la vitesse maximale dépend de la forme de la coque, de la répartition du poids et de la houle.

    Les moteurs Torqeedo sont-ils vraiment intéressants par comparaison aux moteurs à essence ?

    Oui. Ils sont moins bruyants, plus écologiques, entièrement étanches et ont un meilleur rendement. Mais reprenons, pour plus de clarté : l’une des caractéristiques essentielles d’un moteur hors-bord est son rendement global qui indique le taux de puissance au moteur restant à disposition comme puissance de propulsion après déduction de toutes les pertes. Le rendement global est l’un des principaux indicateurs de puissance des hors-bord électriques, car les batteries ne possédant qu’une fraction de la densité énergétique de l’essence, la capacité de la batterie d’un moteur électrique limite presque toujours sa puissance et son autonomie. Par conséquent, un rendement global plus élevé entraîne une meilleure exploitation du parc de batterie, une plus grande puissance du moteur et une plus grande autonomie du bateau.

    Le rendement global des hors-bords et des moteurs de traîne électriques est de 18 à 56 %, et varie donc du simple au triple selon les fabricants.

    Pour les hors-bord à essence, le rendement global est moins significatif, car du fait de la haute densité énergétique de l'essence, il est facile de compenser un faible rendement en augmentant la consommation de carburant. C’est ce qui explique le faible rendement global de l’ordre de 5 à 10 % des petits hors-bord électriques. Autrement dit, 90 à 95 % du plein d’essence sont perdus en termes de propulsion et seulement une infime partie est restituée derrière l’hélice du bateau.

    Actuellement, les hors-bord Torqeedo ont le plus haut rendement du marché, qui peut atteindre le double de celui des moteurs électriques classiques de bateaux.

    Pourquoi Torqeedo est-il le leader des moteurs propres ?

    Depuis 2005, les moteurs affichant le plus haut rendement du monde viennent de chez Torqeedo.

    Actuellement, Torqeedo propose différents hors-bord de 1 à 80 CV, un in-bord (Deep Blue i) ainsi qu’une vaste gamme d’accessoires fonctionnels et innovants.

    Tous nos hors-bords ont un rendement global record, le paramètre le plus important pour un moteur électrique, car il détermine la puissance et l'autonomie disponibles avec une capacité de batterie limitée. Par ailleurs, nos moteurs ont une puissance spectaculaire et unique en son genre par rapport à leur poids.

    Pouvez-vous citer des références ?

    Voiliers :

    • De plus en plus d’associations de classe (entre autres J 70 et Shark 24) choisissent les Torqeedo comme équipement standard.
    • Melges Italie a doté le Melges 20 et le Melges 24 du Travel 1003 S et le Melges 32 du Cruise 4.0 RS.

    Autres clients recommandant les Torqeedo :

    • Seascape
    • Sailart 22
    • Schweriner Einheitsjolle
    • Sapphire 27
    • Storm Yachts
    • Beneteau First 20
    • Bente 24

    Bateaux pneumatiques :

    • Zodiac
    • Sun Marine
    • LodeStar
    • F-RIB
    • Grabner

    Bateaux à moteur :

    • Marinekart
    • Goldrush
    • Rental Boats Dubaï équipe ses traditionnels abras (bateaux-taxis) de 6,5 x 2,5 m transportant jusqu’à 10 personnes du Twin Cruise 2.0 RS.
    • Tender 06 Oe de la Bootswerft Heinrich
    • Camus de Fricke & Dannhus
    • Palena de Rivers and Tides
    • Silver Eagle

    Quelle est la différence entre la puissance de propulsion et la poussée ?

    Indicateur de puissance : puissance de propulsion (en CV ou en watts)

    Comme les constructeurs de gros navires, nous indiquons toujours la puissance de propulsion de nos moteurs, c. à d. la puissance réellement disponible pour propulser le bateau, toutes pertes déduites y compris celles de l'hélice. Ce paramètre permet de comparer tous les moteurs.

    Indicateur de puissance : poussée statique (en lbs ou lbf)

    La poussée statique indique la faculté d’un moteur à déplacer un bateau de l'immobilité totale à une vitesse très, très lente. Par conséquent, elle ne dit absolument rien sur son aptitude à propulser un bateau à vitesse normale et n’est donc pas adaptée comme indicateur de puissance.

    Plus d’informations au chapitre Puissance & rendement.

    Comment est-il possible d’obtenir une poussée beaucoup plus élevée avec une puissance relativement faible ?

    L'indicateur de puissance le plus parlant d'un groupe propulseur est la puissance de propulsion qui indique avec précision la puissance réellement disponible pour déplacer le bateau, toutes pertes déduites, y compris celles de l'hélice. C’est d’ailleurs la méthode de mesure employée pour les bateaux de gros gabarit depuis presque cent ans.

    L'optimisation permanente de la puissance de propulsion et les technologies de pointe assurent aux moteurs Torqeedo le plus haut rendement global du marché. En clair, chaque Torqeedo convertit mieux la capacité de la batterie en propulsion que les autres moteurs, Pour les moteurs électriques, ceci signifie une puissance plus élevée et une plus grande autonomie à partir des réserves de la batterie. Le rendement global des moteurs Torqeedo est de 44 à 56 %.

    Par comparaison, celui des hors-bords électriques classiques est de 30 à 35 %, celui des moteurs de traîne de 18 à 22 % et celui des hors-bord à essence de 5 à 15 %.

    Indicateur de puissance : puissance de propulsion (en CV ou en watts)

    Mis à part les constructeurs de gros bateaux, Torqeedo est le seul fabricant de moteurs électriques à indiquer la puissance de propulsion (poussée x vitesse). Elle est exprimée en CV ou en kW tient compte de toutes les pertes, y compris celles de l’hélice. Elle indique donc la puissance réellement disponible au moteur.

    Indicateur de puissance : puissance à l’arbre (en CV ou en watts)

    La puissance à l’arbre est la puissance indiquée par les fabricants de hors-bord à essence (couple x vitesse angulaire) et de voitures. Elle s’exprime aussi en CV ou en kW mais ne tient pas compte des pertes de l'hélice qui peuvent aller de 30 à 80 %.

    Comment savoir si l’on a besoin d’un moteur à arbre court ou à arbre long ?

    Mesurez la distance de la surface d’appui de l’étrier sur le tableau arrière jusqu’à la ligne de flottaison : si elle est de 40 cm environ, nous recommandons un arbre court. Pour un arbre long, elle doit être de 52 cm environ.

    Pour une meilleure compréhension, merci de bien vouloir vous reporter aux schémas des fiches techniques des moteurs.

    Travel : Fiche technique

    Cruise : Fiche technique

    Où peut-on tester les moteurs Torqeedo ?

    Si vous souhaitez essayer un Torqeedo, veuillez vous adressez à l’un des revendeurs Torqeedo.